préparation randonnée dans le désert

Notre voyage dans le grand sud marocain

Une randonnée chamelière au Maroc

Vue du cielFévrier 2008, nous sommes accueillis à l'aéroport par notre guide, nous rencontrons les autres participants de la randonnée, les groupes vont souvent de 8 à 15 personnes, certains départs sont garantis à partir de 4 participants.
Transfert à l'hôtel de Ouarzazate, répartition des chambres, une fois les affaires déposées on se retrouve autour de notre guide pour un topo autour d'une carte, il nous explique le déroulement du trek et répond à toutes nos questions.
Le guide est la personne la plus importante pour la réussite de votre voyage, ce sont souvent des gens issus des villages du haut atlas, ayant fait la très sérieuse et difficile école des guides. Il faut lui faire confiance et accepter ses conseils, durant le séjour il aura beaucoup de plaisir à vous faire découvrir son pays et ses habitants, il partagera tout avec vous durant une semaine.

chècheNous avons ensuite le temps de faire un tour dans la ville, pour faire un peu de change et acheter un chèche. C'est ce qui est le plus performant pour se protéger du sable et du soleil, bien sûr dans la rue tous les marchands nous arrêtent, ils sont tous les seuls à avoir le vrai chèche berbère, le bleu, le vrai, en coton, celui qui ne déteint pas..., difficile de choisir parmi tous ces vendeurs sans vexer les autres, plus difficile encore de marchander sans se faire rouler.... c'est le sport national : le marchandage et les affaires, très folklo mais rapidement lassant.
Ils se connaissent tous et nous connaissent bien aussi, parlent bien le français et son bien au courant de ce qui se passe en France grâce à la télé. 

medina de OuarzazateLa casbah Taourirt est très ancienne et est intéressante à visiter, ainsi que la médina, la vieille ville, où se sont déroulés beaucoup de tournages de cinéma, plutôt y aller accompagné, contre quelques pièces, pour ne pas se perdre.
Les souks sont très petits et donc pas assez de concurrence pour des prix vraiment intéressants, mais toujours dépaysant et incontournables pour quelques souvenirs.
Le soir dîner à l'hôtel, préparation des sacs en vue du départ, tôt le lendemain.

C'est parti

Les affaires sont chargées sur le toit des véhicules, et nous voilà partis pour de longues heures de route jusqu'au point de départ de la randonnée où nous attendent les chameliers.
Nous faisons connaissance avec notre cuisinier qui fait la route avec nous et nous prépare le pique-nique de midi.
Les routes du sud marocain nous font découvrir la vallée des roses où sont cultivés aussi beaucoup d'amandiers, et chemine successivement dans des gorges, des plateaux rocheux, des cols... nous traversons des villages, parfois très isolés, parfois très pauvres.
valéée des roses
Les routes sont parfois très abîmées et nous croisons parfois des véhicules improbables par leur age ou leur chargement énorme, parfois d'ailleurs à grande vitesse...

floraison après la pluie dans le désertVers 16h00 nous rejoignons nos chameliers qui attendent pour charger le matériel, composé de 2 grandes tentes, destinées l'une aux repas collectifs du soir, l'autre à être la cuisine et leur abri.
Il y a aussi nos sacs bien sûr, la nouriture pour la semaine, de l'eau, des igloos 2 places pour nos nuits et des matelas mousse qui nous serviront pour dormir et manger. Les chameaux sont chargés rapidement et nous voilà partis pour une petite mise en jambe de 2h00 jusqu'au premier bivouac.
Il a plut un peu ces jours ci et ce sable humide avec quelques touches de verdure et de fleurs dans la lumière de fin d'après-midi c'est déjà magique, ça y est, cette fois c'est parti !


2014 © randonnee-desert.com
Facebbok Twitter Email Google +